LAMONGALARDC.COM, QUI SOMMES-NOUS?

Avec l’avènement de la nouvelle PROVINCE DE LA MONGALA, pourquoi ne devrions-nous pas arriver à implanter et à mettre en œuvre un  véritable réseau médias pour l’arrosage et la couverture médiatiques présentement déficitaires au niveau de cette partie de la République démocratique du Congo en vue du marketing politico-socioéconomique des populations autochtones, ressortissants et résidents, des partenaires potentiels et, pourquoi pas, de la diaspora de la Mongala, les Bangala en général.

Dans un premier temps, notre GROUPE DE PRESSE s’appuiera sur les supports électroniques sur la toile afin de doter la Province de la Mongala des supports communicationnels et médiatiques à même de brancher et connecter La Mongala au reste du monde. Présentement, elle en souffre énormément…

AMER CONSTAT.– En effet, il est fait un triste constat communication et des médias sur toute l’étendue du territoire de la nouvelle Province de la Mongala. Très peu des chaînes de radiotélévision sont captées en temps plein et réel dans cette Province pour le commun du public. Silence radio donc dans l’entre-temps à l’exception de quelques unes qui y diffusent localement mais, sont en butte à la problématique de la fourniture en énergie électrique.

Aucun titre de presse écrite, à fréquence de parution régulière, n’atterrit pour diffusion sur toute l’étendue de la Mongala. Et, de tous les journaux paraissant à Kinshasa, aucun n’a de bureau de représentation dans la Province de la Mongala.

S’agissant de l’Internet enfin, il est impensable qu’à cette ère de la Mondialisation planétaire des autoroutes de l’information avec satellites et fibre optique, à travers la Province de la Mongala, la plupart des agglomérations et cités importants ne disposent nullement ou rarement des cybercafés publics à intérêt communautaire pour naviguer librement. Cela relève du seul privilège de certaines institutions publiques en partenariat avec les Ong étrangères ou des organismes du système des Nations unies.

Tel que décrit dans les lignes qui précèdent, la Province de l’Equateur est présentement déconnecté au système national et partant, international de la circulation de l’information et ne jouit pas des avancées notables des NTIC.

NOS MISSIONS.
– D’une manière lapidaire, il reviendra à notre GROUPE DE PRESSE DE LA MONGALA d’assurer les fonctions traditionnelles de la Communication et des Médias. Celles d’informer,  de former, d’éduquer, de divertir, etc. Et, en cette mouvance des échéances électorales, il sera également question de préparer et d’accompagner les populations locales à la culture civique en les initiant aussi à la nouvelle citoyenneté, à l’exercice démocratique ainsi qu’à leur auto-prise en charge politico-socioéconomique en vue de la maturation civique des populations de la Mongala et de nouvelles Entités administratives décentralisées (NEAD) au plein exercice de leurs prérogatives constitutionnelles dans un environnement démocratique.

Dores et déjà, il nous paraît urgent de rétablir la confiance quelque peu effritée entre les Leaders politiques de la Mongala, les Institutions politiques républicaines et les populations autochtones afin de les aligner à la nouvelle vision politique face au nouveaux enjeux de la décentralisation à l’aube de prochaines échéances politiques notamment les élections générales par la vulgarisation de leurs activités en vue de permettre une bonne circulation de l’information entre les Autorités, les Institutions républicaines et les Populations de la Mongala.

PUISSANT INSTRUMENT DU POUVOIR.- Il est de notoriété que c’est par la communication que tout Pouvoir acquiert sa légitimité. Et, tout Pouvoir ou toute Autorité qui ne communique pas assez, se prive des moyens non seulement d’exercer ce pouvoir mais aussi, de se faire accepter, de se faire légitimer. Ainsi, tout Pouvoir qui ne communique pas avec sa base aura du mal à être mis au courant des attentes des Populations et de ce fait, de réagir promptement en harmonie avec les desiderata des populations locales.

C’est donc cette Communication qui permettra de rapprocher les valeurs du Pouvoir politique et les valeurs de la Société, de manière à ce que les administrés puissent partager le sentiment ou la conviction que LES LEADERS POLITIQUES, DETENTEURS DU POUVOIR DECIDENT ET AGISSENT CONFORMEMENT AUX VALEURS PARTAGEES PAR LE PLUS GRAND NOMBRE, PAR LA COMMUNAUTE, PAR LES POPULATIONS LOCALES, à leur niveau. De quoi bénéficier aussi, du soutien des Pouvoirs publics.

NOS SUPPORTS.– Notre délicate entreprise est donc de combattre la sous-information par la formation et le renforcement des capacités des jeunes journalistes locaux et, à la longue, la création d’emplois et l’augmentation du nombre des professionnels des médias. D’où, le développement des prestations journalistiques locales. Mais, cela ne nous sera nullement aisé mais nous y croyons et avons osé…

C’est pourquoi, avez-vous sous les yeux, ce website www.lamongalardc.com de l’AGENCE MONGALA PRESSE (AMOP) et très bientôt, un bulletin quotidien de l’AMOP qui sera essentiellement et exclusivement distribué par abonnements de même qu’il sera également placé dans les kiosques à journaux, notre périodique d’informations générales de proximité, AVENIR DE LA MONGALA.

LOCALISATION.- Tout naturellement, nous devons être basés au siège des institutions politico-administratives provinciales à Lisala avec des bureaux de représentation à travers les grandes agglomérations de la Province de la Mongala notamment à Bongandanga et Bumba dans un premier temps en vue de la mise en place des rédactions de proximité. A Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo, sera animée la coordination éditoriale ainsi que des contacts de représentation à l’extérieur du pays.

Notre obligation est donc d’implanter des bureaux de représentation de l’AMOP assortis des cybercafés publics pour leur autofinancement de fonctionnement, à travers toute la Province de la Mongala en les dotant, en sus, dans la mesure du possible, des panneaux solaires. Tous les grands centres et cités devront donc être connectés à notre RÉSEAU PROVINCIAL DE COMMUNICATION ET MÉDIAS dans le cadre de la promotion et du développement de Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC).

Jerry G-D. ANGENGWA AGBEME, Général Web Manager

J. Gérard-Désiré ANGENGWA AGBEME

Après ses débuts scolaires, 1ere Promotion de l''Institut Champagnat- Collège de Binza- Institut Bobokoli actuellement, Jerry Gérard-Desiré ANGENGWA AGBEME NGENDU MBOKO est diiplomé d'études universitaires à l'Institut des Sciences et Techniques de l'Information (ISTI) actuel Institut Facultaires en Sciences de l'Infiormation et de la Communication (IFASIC). Jerry Gérard-Desiré ANGENGWA AGBEME est présentement Directeur-Coordonnareur de la Direction de la Communication et Médias de la Fédération congolaise de football association (FECOFA). Il charrie une riche expérience de plus d'une trentaine d'années de métier. Après ses débuts dans la Presse mère au sein du Groupe de presse Salongo dans les années '80, il assumera par la suite les fonctions de Rédacteur en chef et de Directeur de publication de plusieurs journaux du pays notamment EPANZA MAKITA, MAMBENGA, L'ESSOR AFRICAIN, NOUVEAU DEFI, L'ENJEU SPORTIF, LE DIPLOMATE, KIN MATCH, LA RÉPUBLIQUE, ... Il coordonne présentement le 1er Journal televisé sportif en lingala "15' YA MASANO" qu'on suit également sur Youtube sur 15' YA MASANO TV, après ses passages sur Télé Kin Malebo (TKM), Nzondo Télévision (NTV) et Canal Kin Television (CCTV)...