ELIM.CM RUSSIE 2018 : Joli baroud d’honneur RD Congo vs Guinée (3-1) mais, pas de visa pour les Léoaprds

La petite mais belle aventure des Léopards de Jean-Florent Ibenge Ikwange s’arrête ce samedi 11 novembre 2017 sur une belle victoire au finish sur le Sily National de la Guinée-Conakry sur le score final de 3 buts à 1. C’est pratiquement dans les arrêts de jeu que les coéquipiers du capitaine Chancel Mbemba Mangulu ont réussi coup sur coup deux buts alors que le marquoir indiquait un parfait un but partout. L’un, sur penalty à la 90’, converti merveilleusement par Jonathan Bolingi Mpangi à la suite d’une faute de main de la défense guinéenne sur une incursion de Djo Issama Mpeko dans la surface fatale et l’autre, par Neeskens Kebano, aux ultimes secondes du temps additionnel.

Ouf ! Les poulains de Ibenge Coaché ont bel et bien peiné avant d’arriver à bout de ces volontaires et tenaces Guinéens qui ont réellement tenu la dragée haute aux Congolais. On ne s’y attendait vraiment pas. D’emblée, il faudrait le relever, le sélectionneur principal de la RD Congo, Jean-Florent Ibenge Ikwange, n’avait pas sous la main, l’équipe idéale qu’il voulait bien, en premier choix, à la suite de l’indisponibilité de la plupart de ses cadres : Paul-José Mpoku, Remy Mulumba, Gaël Kakuta et Jordan Botaka, pour ne citer que ceux-là. Il a dû recourir, à la dernière heure, aux services de Yeni Atito Ngbakoto, Jéremy Bokila Loteteka, Kevin Mondeko, Yannick Bangala Litombo et Nathan Mabruki pour, finalement, arrêter une liste de « 22 » pour cette dernière sortie contre la Guinée pour clore les éliminatoires de la Coupe du monde Russie 2018, dans un stade des Martyrs parsemé.

Un public de petit jour, indigne des Léopards mais, sportif et très fair-play, reconnaissant à ces internationaux congolais qui se sont élevés dans les Tops, 5 continental et 30 mondial, au point de faire rêver tout un peuple, jusqu’au bout. Effectivement, les coéquipiers du capitaine Chance Mbemba Mangulu sont allés jusqu’au bout de leur peine. Ils se sont dépassés pour arracher au finish, un succès sur le fil.

Pourtant, les Léopards avaient entamé la partie en fanfare avant de baisser de régime au fil des minutes juqu’aux citrons, sans rien se mettre sous la dent. Les Léopards se sont montrés très alertes d’entame de la partie mais la tête de Bolingi survole la barre. Peu à peu, le Sily national s’est remis dans le jeu jusqu’à inquiéter plus d’une fois Ley Matampi Vumi, sur les sollicitations d’un Kamano guinéen en grande forme.

Il faut reconnaître que le gardien des Léopards, Ley Matampi Vumi, était dans son meilleur jour. Il a fallu attendre le coup de patte de Neeskens Kebano de la droite vers la gauche pour q’une malencontreuse tête de Sidibé finisse dans la lucarne, contre son camp à la 61’ (1-0). Mais, Kebano manque le KO de la tête et cela paie cash en contre-attaque, une brouille entre le gardien Matampi et ses axiaux permet à Keita Junior, lancé en profondeur, d’égalisait dix minutes plus tard d’une superbe balle liftée à 71’ (1-1). Les minutes qui suivirent seront infernales pour les deux équipes.

Les Léopards de Ibenge avaient du mal à percer un bloc flottant,bien en place monté par le coach Lappé Bangoura. Les contres des visiteurs mettent la défense congolaise plus d’une fois dans le vent. Jean-Florent Ibenge n’aura plus d’autres choix que de procéder à des changements en série dans le dernier quart d’heure de la partie, en jouant le tout pour le tout : Jérémy Bokila avait remplacé Firmin Mubele Ndombe (55’) avant que l’autobut ne vienne. Chikito Lema Mabidi montera à la place de Jacques Maghoma à 70’ peu avant l’égalisation guinéenne et, Yeni Atito Ngbakoto, remplacera Junior Kabananga dès la 80’.

A un but partout, ils n’avaient plus de choix que de se jeter à l’avant. Et, les Léopards n’ont rien lâché. Leur pressing payera. Sur penalty, Bolingi à la 90’+2 du temps additionnel, donne l’avantage à la RD Congo (2-1) avant que le score ne soit aggravé par un but d’anthologie de Neeskens Kebano, une minute après, à la 90’+3  lancé en profondeur (3-1). La RD Congo termine finalement à un petit point de la Tunisie. Comme l’a reconnu le coach Jean-Florent Ibenge Ikwange en conférence de presse, ses poulains avaient fauté lors de la double confrontation contre la Tunisie (1-2/ 2-2). On est passé si près de l’exploit…

Jerry Gérard-Désiré ANGENGWA AGBEME, TMO Léopards/RD CONGO.-

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *