Salut ! Excellence Me César Limbaya, nouveau Gouverneur de la Mongala, mais…

La province de la Mongala a un nouveau gouverneur depuis le vendredi 6 mai 2022. Me César Limbaya a remporté l’élection organisée à l’Assemblée provinciale. Il a obtenu 13 voix sur 20 votants. Il succède au finish à Crispin Ngbundu, déchu de ses fonctions par l’Assemblée provinciale de la Mongala en décembre 2020 pour détournement et incompétence. Lors du scrutin, Me César Limbaya était opposé Aimé Bokungu et Vicky Ngoyi. Ces derniers ont respectivement obtenu six (6) et une (1) voix. Signalons que Maître César Limbaya, était le candidat de l’Union sacrée de la nation, plateforme politique du président Félix Tshisekedi. Le nouveau gouverneur de la Mongala, César Limbaya, élu avec 13 voix sur 20 votants est avocat de profession, 49 ans révolus et ancien ministre provincial de la Justice tandis que son colistier et vice-gouverneur, Blaise Mongo, était ministre provincial du Budget dans le Gouvernement provincial sortant.

INVITE A L’UNITE POUR LE DEVELOPPEMENT.- La société civile de la Mongala a invité, Me César Limbaya, le même vendredi 6 mai 2022 de son élection, le nouveau gouverneur à privilégier l’unité pour faire développer la province. Le coordonnateur de cette structure, Matthieu Mole, l’a dit après l’élection du nouveau patron de l’Exécutif gouvernemental. « D’abord, on doit chercher l’unité, avoir un même langage, une même vision pour le développement. On doit par exemple commencer par l’aménagement du territoire. Il n’y a pas un plan urbanistique pour la ville de Lisala encore moins pour la province de la Mongala. Il n’y a pas d’énergie, un aérodrome capable d’accueillir de gros porteurs, la voie fluviale qui est notre boulevard n’a pas de bateaux. Il n’y a pas de routes de desserte agricole et nous avons le problème de l’eau potable, des érosions. Il y a beaucoup de défis à relever », a-t-il noté.

Avec cette élection, la société civile estime que la province de la Mongala pourra sortir d’une longue période d’agitations politiques. Une situation due aux conflits interinstitutionnels opposant l’exécutif et à l’Assemblée provinciale. La Mongala a connu les déchéances et réhabilitations à répétition, des contestations et contradictions judiciaires, des gouvernements parallèles, le bicéphalisme à la tête de la province. Cette anarchie, a fait observer la Société civile, n’a pas favorisé la bonne gouvernance pour l’émergence de cette province.

DEJA, LES PREMIERES CRAINTES.- Le confrère scooprdc a fait observé dernièrement qu’à peine élu et sans attendre sa nomination par l’ordonnance du président de la République, le gouverneur de la Mongala, César Limbaya Mbangisa, ordonne le gel de tous les comptes de la province. Une décision jugée prématurée par tout bon juriste. En effet, élu le 6 mai dernier à la suite des élections des gouverneurs organisées par la Commission électorale nationale indépendante (CENI), l’élu de la Mongala a, dès le jour suivant, c’est à dire le 7 mai 2022, sorti une décision gelant tous les comptes de cette province, sauf les dépenses liées à la rémunération et toute autre urgence, à condition de lui en informer. Les banques visées sont : l’extension de la Banque centrale/Bumba, Afriland/Lisala, Rawbank/Bumba ainsi que la Coopec-Bomengo/Lisala.

Voici que le gouverneur élu César Limbaya, avocat de son état, annonce déjà ses couleurs au point d’ignorer qu’après l’élection du gouverneur, l’élu doit être investi par ordonnance présidentielle après la confirmation des résultats par la Cour d’appel en ce qui concerne les élections des gouverneurs. L’avocat et député provincial devenu gouverneur fait ainsi montre d’une insuffisance inquiétante du droit administratif et procédural.

Les regards de « Bangala » sont tournés vers cette province martyre de ses fils et filles haut placés à Kinshasa, qui ne cessent de se faire la guerre par procuration à travers gouverneurs successifs, sans que cette province n’avance en quoi que ce soit. Maintenant que les alliés d’hier se sont rentrés dedans à l’issue de ces élections, cette période transitoire comme l’affirme d’ailleurs le nouveau gouverneur dans sa correspondance, fait craindre une paralysie promise par le Camp « Bongandanga ». Affaire à suivre…

J. Gérard-Désiré ANGENGWA AGBEME

Après ses débuts scolaires, 1ere Promotion de l''Institut Champagnat- Collège de Binza- Institut Bobokoli actuellement, Jerry Gérard-Desiré ANGENGWA AGBEME NGENDU MBOKO est diiplomé d'études universitaires à l'Institut des Sciences et Techniques de l'Information (ISTI) actuel Institut Facultaires en Sciences de l'Infiormation et de la Communication (IFASIC). Jerry Gérard-Desiré ANGENGWA AGBEME est présentement Directeur-Coordonnareur de la Direction de la Communication et Médias de la Fédération congolaise de football association (FECOFA). Il charrie une riche expérience de plus d'une trentaine d'années de métier. Après ses débuts dans la Presse mère au sein du Groupe de presse Salongo dans les années '80, il assumera par la suite les fonctions de Rédacteur en chef et de Directeur de publication de plusieurs journaux du pays notamment EPANZA MAKITA, MAMBENGA, L'ESSOR AFRICAIN, NOUVEAU DEFI, L'ENJEU SPORTIF, LE DIPLOMATE, KIN MATCH, LA RÉPUBLIQUE, ... Il coordonne présentement le 1er Journal televisé sportif en lingala "15' YA MASANO" qu'on suit également sur Youtube sur 15' YA MASANO TV, après ses passages sur Télé Kin Malebo (TKM), Nzondo Télévision (NTV) et Canal Kin Television (CCTV)...