A LISALA, SAKOMBI MOLENDO PORTE EN TRIOMPHE PAR UNE MAREE HUMAINE SANS PAREILLE

Tiré de ouragan.cd, Jeanric UMANDE

La vie à Lisala s’est arrêtée le temps de l’accueil d’Aimé Sakombi Molendo. Sur ses terres, le ministre des Affaires foncières a été porté par une foule innombrable. Il a eu du mal à se frayer le chemin dès son atterrissage à l’aérodrome de la capitale provinciale de la Mongala. Le tarmac était envahi par un monde fou qui l’attendait depuis les premières heures de la journée de dimanche 22 janvier. Au pied de l’avion, il a été chaleureusement accueilli par le gouverneur de la Mongala, le président de l’Assemblée provinciale, les députés et ministres provinciaux, les hauts fonctionnaires de l’État ainsi que les notables de la contrée. Le fils du terroir a été contraint de marcher à pied. De mémoire des habitants de la Mongala, pareille mobilisation n’avait jamais eu lieu auparavant.

Aimé Sakombi Molendo noyé dans une foule immense lors de son arrivée dimanche à Lisala dans la Mongala @Photo Droits tiers, publiée le 24 janvier 2023 à 06:26:00

À la tête d’un long cortège qui a serpenté à travers toute la ville jusqu’à l’esplanade du gouvernorat où il a tenu son meeting, Molendo Sakombi a communié avec sa base. Tout au long du trajet, il arborait le “V” de victoire. Une manière de marquer sa présence sur ses terres. Difficile pour lui de se départir d’une population qui lui a voué admiration et considération. Bref, le leader et son peuple ont scellé un mariage solide.

Sakombi Molendo séduit

La longue procession a démontré que Aimé Sakombi Molendo est le leader incontesté de cette province. Venu s’enrôler dans son fief électoral, le cadre UNC a lancé un appel à l’enrôlement massif. “Avec votre carte d’électeur, vous allez choisir vos dirigeants lors de prochains scrutins”, a-t-il dit devant une foule enthousiaste. Lui-même aura sa carte d’électeur ce mardi sur place. Des personnes qui hésitaient encore à se rendre au centre d’inscription ont été appelées à lui emboîter le pas. “Mole” veut voir la Mongala avoir le plus grand nombre d’enrôlés.

Le “Jean-Baptiste” a précédé le chef

Au mois de mars, le président Félix Tshisekedi foulera le sol de Lisala, la ville qui a vu naître feu maréchal Mobutu, le deuxième président de la République du grand Congo. “Je viens préparer la visite du chef de l’État prévu au mois de mars de l’année en cours”, a-t-il annoncé. La Mongala n’est pas abandonnée, a rappelé Sakombi. Le président Tshisekedi vous porte dans son cœur. “D’ailleurs, je vous présente ses chaleureuses salutations”. Voilà pourquoi il m’a dépêché ici pour vous dire qu’il vient vous visiter bientôt. Applaudissements frénétiques. Au passage, il a remercié le gouverneur César Limbaya, les élus provinciaux et la population pour l’accueil qui lui a été réservé.

Le projet de 145 territoires

Quand il aborde le projet de 145 territoires de développement au bénéfice de la population, une clameur assourdissante a résonné sur l’ensemble du site. Tout un symbole. En plus, le fils du terroir a évoqué les problèmes propres à la Mongala, c’est-à-dire les érosions qui menacent la province, l’accès à l’eau et à l’électricité. Pour lui, les solutions seront trouvées à travers le programme de développement de 145 territoires tel que défini par le chef de l’État. Aimé Sakombi a invité la population à l’unité pour garantir un développement harmonieux de la province. “Le passage de Sakombi est une bénédiction pour Lisala et la Mongala”, a expliqué une dame qui s’est félicitée d’avoir un poids lourd qui peut porter les préoccupations de la population aux grands décideurs de Kinshasa. “Désormais, la Mongala n’est plus orpheline”, s’est flatté un notable. Et un élu local d’ajouter que la province démembrée de l’ex-Équateur a aujourd’hui une voix réellement audible qui va secouer toutes les institutions du pays pour faire accélérer les projets de développement.

À la fin de son meeting, Sakombi a quitté le lieu du rassemblement comme il est venu. Des jeunes l’ont encore porté en triomphe jusqu’à sa résidence. Le patron des terres s’est senti interpellé par cette marque de confiance que lui a témoignée la population. “Une responsabilité pour faire mieux en faveur de cette population”, a-t-il souligné. Le ministre des Affaires foncières est convaincu qu’avec la détermination du chef de l’État, Félix Tshisekedi, la Mongala va décoller dans tous les secteurs.

J. Gérard-Désiré ANGENGWA AGBEME

Après ses débuts scolaires, 1ere Promotion de l''Institut Champagnat- Collège de Binza- Institut Bobokoli actuellement, Jerry Gérard-Desiré ANGENGWA AGBEME NGENDU MBOKO est diiplomé d'études universitaires à l'Institut des Sciences et Techniques de l'Information (ISTI) actuel Institut Facultaires en Sciences de l'Infiormation et de la Communication (IFASIC). Jerry Gérard-Desiré ANGENGWA AGBEME est présentement Directeur-Coordonnareur de la Direction de la Communication et Médias de la Fédération congolaise de football association (FECOFA). Il charrie une riche expérience de plus d'une trentaine d'années de métier. Après ses débuts dans la Presse mère au sein du Groupe de presse Salongo dans les années '80, il assumera par la suite les fonctions de Rédacteur en chef et de Directeur de publication de plusieurs journaux du pays notamment EPANZA MAKITA, MAMBENGA, L'ESSOR AFRICAIN, NOUVEAU DEFI, L'ENJEU SPORTIF, LE DIPLOMATE, KIN MATCH, LA RÉPUBLIQUE, ... Il coordonne présentement le 1er Journal televisé sportif en lingala "15' YA MASANO" qu'on suit également sur Youtube sur 15' YA MASANO TV, après ses passages sur Télé Kin Malebo (TKM), Nzondo Télévision (NTV) et Canal Kin Television (CCTV)...