RD CONGO vs GABON (0-0) : CE N’EST QU’UN FAUX PAS !

Le dernier coup de sifflet de l’arbitre central somalien, Hassan Mohamed Hagi qu’assistaient ses compatriotes, Hamza Hag Abdi (Assistant 1), Ali Mohamed Mahad (Assistant 1) et Omar Abdulkadir Artan (4ème arbitre) a mis dos-à-dos, la RD Congo et le Gabon, sur un nul blanc à l’issue de leur rencontre de la 1ère journée des Eliminatoires de la prestigieuse Coupe d’Afrique des Nations-CAN Total Cameroun 2021 disputée dans la soirée du jeudi 14 novembre 2019 à Kinshasa, su stade des Martyrs.

Une double première pour les deux Sélectionneurs, aussi bien celui de la RD Congo, Christian N’Sengi Biembe Sese Seko que son collègue du Gabon, Patrice Neveu, les deux techniciens en mode relance de leurs Equipes nationales au sortir de certaines contreperformances. Les Congolais, au sortir de leur dernière CAN-Egypte 2019 où ils étaient débarqués en 1/8èmes de finales et les Gabonais, restés sur humiliante élimination en phase de groupe de leur CAN-Gabon 2017. Désormais dirigés par Christian Nsengi, les Léopards entendaient démarrer du bon pied face au Gabon de Patrice Neveu. Ce dernier, de son côté, désireux de reconquérir ses lettres de noblesse après les avoir manquées lors de l’édition 2019 de la CAN.

S’il est vrai que les Léopards possédaient tous les atouts pour aller chercher une victoire au cours de cette explication entre félins, Léopards d’un côté et Panthères de l’autre, le sort en a décidé autrement. Et même, les poulains de Christian Nsengi Biembe ont failli se faire coiffer à la maison n’eût été l’excellent keeping d’un Joël Kiassumba de grand jour qui s’est retrouvé au moins près de trois fois en position inconfortable mais, a réussi à préserver la virginité de ses perches. Car, par moments, les Panthères se sont montrés assez entreprenants mais les attaquants se sont butés à chaque fois sur un Joël Kiassumbua, impérial sur sa ligne.

Le technicien congolais, Christian Nsengi Biembe avait toutes les raisons de se montrer prudent face aux Panthères. Sa méfiance en valait la peine au regard du déroulement de la rencontre xe ce jeudi 14 novembre 2019. L’homme le plus heureux aura été en fin de compte, Patrice Neveu qui a su monter une équipe assez solide pour résister au pressing congolais jusqu’à chercher et réussir un bon résultat à Kinshasa, un bon précieux point qui vaut son pesant d’or en attendant le match à la maison, en recevant les Palanca Negras d’Angola qui se sont fait dépecés par les Scorpions de la Gambie (1-3) le mercredi 13 novembre 2019 à Luanda. Les Congolais savent à quoi s’attendre désormais en terre gambienne face à une équipe qui a des dents longues.

De la rencontre entre Congolais et Gabonais, elle à paru à maints égards relativement équilibrée. Mais, en seconde période, l’entrée de Mukoko Amale en remplacement de Jordan Ikoko comme latéral droit, de Jonathan Bolingi Mpangi et même du jeune Jackson Muleka, avait redonné du tonus au jeu de Christian Nsengi mais son attaque n’a pas réussi à faire mouche, à battre le performant portier Mezui. Joël Kiassumbua d’un côté et Mezui de l’autre, l’on aurait facile à conclure qu’au finish, le match RD Congo vs Gabon aura été le match des deux gardiens.

Dès la 3e minute, c’était le premier tir gabonais, mais Kiassumbua s’interpose. Trois minutes plus tard, c’est la réaction des Léopards avec une montée du défenseur Arthur Masuaku, qui obtient un corner. Il est vite joué, mais la défense gabonaise d’interpose. Après 10 minutes de jeu, les Léopards contrôlent le match. Ils se tentent parfois de loin, mais la défense gabonaise est en place. Sur une balle de contre, il y a incompréhension entre le défenseur congolais et son portier Kiassumbua. Le dernier rempart des Léopards préfère mettre la balle en corner. Mais les Gabonais n’en profitent pas.

Le match est équilibré (20’). Bakambu jusque là discret, s’illustre sur une balle de contre mais ne parvient pas à trouver le cadre. Aubameyang lui répond deux minutes après. L’axe congolaise se laisse pénétrer, mais l’attaquant gabonais bute sur Kiassumbua, impérial sur sa ligne. Il aura sauvé à deux reprises la RDC. Bakambu tente de se faire remarquer à nouveau, il perce les deux axiaux qui le surveillent et tentent de lober le gardien Mezui, sans succès. De part et d’autre, les attaquants se loupent, à l’instar d’Aubameyang (37’) face à Kiassumbua et Mpoku (38’) qui tente de loin de surprendre le portier gabonais. Peu avant la pause, Gianelli Imbula se retrouve deux fois à l’entrée de la surface de réparation, mais il se loupe chaque fois sur le portier gabonais.

A la deuxième période, le coach Christian Nsengi fait entrer Mukoko Amale à la place de Jordan Ikoko. Déterminé, il anime son couloir droit, adresse un premier centre vers Cedric Bakambu qui ne donne rien (46’). La minute suivante, les Gabonais s’infiltrent dans l’axe mais la dernière action passe à côté du cadre. Mukoko Amale, encore lui, perce sur son couloir droit, il centre, pour personne. La défense s’interpose. Le corner qui suit ne donne rien. Du côté gabonais, Aubameyang, s’essaie, mais son tir passe au-dessus de la barre transversale. C’est à la 12e minute de la seconde période qu’on retrouve encore Cedric Bakambu, il lutte dans la surface de réparation, tombe, l’arbitre estime qu’il y a simulation. Malgré les centres que Mukoko Amale adressés dans l’axe du Gabon, l’attaque congolaise ne brûle pas la politesse ses visiteurs.

Christian Nsengi décide de faire entrer Bolingi à la place de Kebano. Sur une action de corner, le nouvel entrant hérite d’une balle mal renvoyée par la défense des Panthères, il envoie la balle dans les aires. Arthur Masuaku récupère une autre balle et adresse un centre qui tombe dans les gants du gardien. Même chose du côté droit avec Dieumerci Mukoko Amale. A 15 minutes de la fin du match, c’est un troisième attaquant de pointe qui entre : Jackson Muleka. A peine entrée, il tente une frappe de loin, mais ne trouve pas de cadre. Les ratés se multiplient. Gianelli Imbula joue un coup franc qui frôle presque le poteau gauche du but du portier gabonais.

Toutes les tentatives ne donnent rien comme celles de Chancel Mbemba (38’), Chadrac Akolo (39’) et Jackson Muleka sur une retournée acrobatique (40’). A la 42e minute, sur un contre malencontreux, Aubameyang se retrouve seul devant le portier congolais. Il le fusille, mais Kiassumbua sauve la RD Congo de son pied droit et détourne la balle en corner. Les deux minutes de temps additionnel ne donnent rien. Congolais et Gabonais se classent respectivement à la 3ème et 2ème places du groupe D avec un point. La Gambie bat le rythme à la première place avec 3 points, et l’Angola ferme la marche avec 1 point en attendant les deux prochains matchs de la 2ème journée de ces Eliminatoires CAN-Cameroun 2021 : Gambie vs RD Congo et Gabon vs Angola.

J. Gérard-Désiré ANGENGWA AGBEME

Après ses débuts scolaires, 1ere Promotion de l''Institut Champagnat- Collège de Binza- Institut Bobokoli actuellement, Jerry Gérard-Desiré ANGENGWA AGBEME NGENDU MBOKO est diiplomé d'études universitaires à l'Institut des Sciences et Techniques de l'Information (ISTI) actuel Institut Facultaires en Sciences de l'Infiormation et de la Communication (IFASIC). Jerry Gérard-Desiré ANGENGWA AGBEME est présentement Directeur-Coordonnareur de la Direction de la Communication et Médias de la Fédération congolaise de football association (FECOFA). Il charrie une riche expérience de plus d'une trentaine d'années de métier. Après ses débuts dans la Presse mère au sein du Groupe de presse Salongo dans les années '80, il assumera par la suite les fonctions de Rédacteur en chef et de Directeur de publication de plusieurs journaux du pays notamment EPANZA MAKITA, MAMBENGA, L'ESSOR AFRICAIN, NOUVEAU DEFI, L'ENJEU SPORTIF, LE DIPLOMATE, KIN MATCH, LA RÉPUBLIQUE, ... Il coordonne présentement le 1er Journal televisé sportif en lingala "15' YA MASANO" qu'on suit également sur Youtube sur 15' YA MASANO TV, après ses passages sur Télé Kin Malebo (TKM), Nzondo Télévision (NTV) et Canal Kin Television (CCTV)...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *