LUTTE ANTI-EROSIVE A LISALA : Gouv. Crispin Ngbundu et les populations ont les regards tournés vers Félix-Antoine Tshisekedi

Depuis son élection à la tête de la nouvelle Province de la Mongala, le nouveau patron de l’Exécutif provincial, Crispin Ngbundu Malengo, s’est résolument engagé à lutter contre les têtes d’érosions qui mettent en péril plusieurs quartiers du chef-lieu de La Mongala, la ville de Lisala qui ne doit plus sa survie qu’aux nouveaux lotissements de sa périphérie vers Bosolo-Bopuo, l’Athenée Mika et l’espace Upoto des Protestants de même que vers l’aérodrome, Bosokuluko-Kaba, etc.

Bumba Notre Dame Lisala- Résidence inachevée de MOBUTU

TOUTE LA VILLE MENACEE.- La belle verdure de la colline surplombant le Fleuve Congo non loin de l’ex-résidence des autorités sous-régionales d’antan tout comme des magasins, particulièrement ceux de Scibe-Zaïre de la belle époque de feu Papa Jeannot Bemba Saolona se sont enlisés dans les érosions qui menacent même d’emporter l’unique stade de la ville, non loin de la cathédrale catholique. Les marchés environnants n’ont plus de leur superbe d’antan encore moins les belles avenues Mobutu, Yemon Boyange, bordées des manguiers qui faisaient la beauté de cette ville de Lisala.

Si l’Ancienne cité est aujourd’hui en proie aux têtes d’érosions qui compromettent sérieusement le développement de Lisala, la Nouvelle cité, elle non plus, n’est pas épargnée des menaces  d’érosions, Des quartiers entiers, des écoles et bâtiments publics et privés ont été engloutis au niveau des avenues Budja, De la Mission, Equateur, etc. entrainant de nombreuses pertes et victimes en vies humaines et des dégâts matériels de plus important.

AUX  GRANDS MAUX,  DE GRANDS REMEDES.- En tout cas, au stade actuel, il se pose un réel et cuisant problème d’urbanisation de la ville de Lisala dans sa configuration actuelle. Et d’ailleurs, pour le faire, au regard de nombreux d’enjeux, pour la plupart prioritaires dans cette Province, le gouverneur Crispin Ngbundu Malengo est loin de réunir tous les moyens nécessaires non seulement pour lutter contre les érosions mais aussi et surtout, donner une nouvelle image d’une ville moderne à Lisala, dotée des infrastructures urbaines de base.

On est loin de penser, dans ces conditions, que « l’effort de guerre contre les érosions » que le gouverneur Crispin Ngbundu Malengo sollicité auprès des personnes de bonne volonté, «au moins 250 francs congolais», est de plus dérisoire ! Les travaux de lutte contre les  érosions à Lisala nécessitent plutôt «un véritable effort de guerre» qui nécessite l’implication effective et urgente du Gouvernement central et pourquoi pas, comme il en a été question dernièrement dans la capitale, d’un ‘Programme d’urgence de 100 jours du Chaf de l’Etat ? ».

LISALA APPELEE A DISPARAITRE DE LA CARTE .– Amer et triste constat : Lisala est une ville qui pourrait être rayée de la carte géographique de la RD Congo si l’on n’y accorde aucune urgence aux érosions dès à présent. On se rappellera que les derniers travaux de génie civil, des voiries et drainages à Lisala remontent vers les années ’70. Même lors de ses 60 ans sur fonds de la municipalisation de la ville de Lisala, le maréchal Mobutu n’avait pas réussi à achever les différents chantiers naguère ouverts. Tout est resté inachevé à l’instar de sa fameuse résidence aux abords du Port de la SCTP (ex-Onatra).

Il n’ya plus qu’autre problématique prioritaire à Lisala, celle de la lutte antiérosive est prioritaire dans la mesure où, sans une voirie et drainage adaptés à la forte pluviosité que connait Lisala, tous les efforts d’aménagement urbain seront vains et aucune politique d développement de la ville ne pourra être d’application.

Mabunda 2.jpg3.jpg5 LISALA- Sortie Kaba vers Bumba

UN PLAN D’URGENCE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE ET CHEF DE L’ETAT.– Devant l’impuissance d’un Gouvernement provincial de plus démunis, sans ressources financières conséquentes,  le Président de la République et Chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo apparait comme l’ultime recours pour les populations de Lisala et des environs !  S’l pouvait  jeter un coup d’œil sur ce dossier brûlant des érosions de Lisala qui n’est pas aussi loin des autres calamités que connait le pays à l’instar de la maladie à virus Ebola, les guerres et l’insécurité à l’Est du pays autres calamités qui endeuillent la nation congolaise.

Rien à faire ! Toute la Province de la Mongala, derrière son Gouverneur Crispin Ngbundu Malengo, ont tous les regards présentement tournés vers la Présidence de la République pour sauver Lisala de la disparition et bénéficier de la fameuse et historique recommandation de Papa Etienne Tshisekedi Mulumba à son fils bien aimé, le nouveau Président de la République et Chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo : « LE PEUBLE D’ABORD ! ». C’est aussi vrai à Lisala…

On y reviendra.

J. Gérard-Désiré ANGENGWA AGBEME

Après ses débuts scolaires, 1ere Promotion de l''Institut Champagnat- Collège de Binza- Institut Bobokoli actuellement, Jerry Gérard-Desiré ANGENGWA AGBEME NGENDU MBOKO est diiplomé d'études universitaires à l'Institut des Sciences et Techniques de l'Information (ISTI) actuel Institut Facultaires en Sciences de l'Infiormation et de la Communication (IFASIC). Jerry Gérard-Desiré ANGENGWA AGBEME est présentement Directeur-Coordonnareur de la Direction de la Communication et Médias de la Fédération congolaise de football association (FECOFA). Il charrie une riche expérience de plus d'une trentaine d'années de métier. Après ses débuts dans la Presse mère au sein du Groupe de presse Salongo dans les années '80, il assumera par la suite les fonctions de Rédacteur en chef et de Directeur de publication de plusieurs journaux du pays notamment EPANZA MAKITA, MAMBENGA, L'ESSOR AFRICAIN, NOUVEAU DEFI, L'ENJEU SPORTIF, LE DIPLOMATE, KIN MATCH, LA RÉPUBLIQUE, ... Il coordonne présentement le 1er Journal televisé sportif en lingala "15' YA MASANO" qu'on suit également sur Youtube sur 15' YA MASANO TV, après ses passages sur Télé Kin Malebo (TKM), Nzondo Télévision (NTV) et Canal Kin Television (CCTV)...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *