IXèmes JEUX DE LA FRANCOPHONIE 2022 : On prend les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages…

On est à la Primature. A l’ordre du jour : les 9èmes Jeux de la Francophonie. A propos, le Ministre de l’intégration régionale et le  Directeur national Isidore Kwandja donnent des assurances au Premier Ministre  Sama Lukonde sur la tenue de cette compétition cette année en RDC alors qu’aucun chantier n’avance. Tout est bloqué. On voudrait localiser le village des Jeux au Campus universitaire de Kinshasa. Dans quelles conditions sécuritaires et sous quel régime du mouvement de trafic entre la colline inspirée et les complexes sportifs au coeur de la capitale? Il n’y a point de honte à se désister…

Pourtant, les interlocuteurs du Premier Sala Lukonde ont soutenu à Kinshasa, le 14 janvier 2022 dernier que la 9ème édition des Jeux de la Francophonie se tiendra bel et bien à Kinshasa en août 2022 comme prévu. Cette confirmation a été donnée au Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, le vendredi 14 janvier 2022 par le Ministre de l’Intégration Régionale, Didier Mazenga, et le Directeur National des 9èmes jeux de la Francophonie, Isidore Kwandja, a l’issue d’une audience à la Primature. 
Les deux personnalités ont présenté au Chef du Gouvernement le rapport sur l’état d’avancement des travaux des infrastructures, et d’autres aspects liés aux finances et à  l’organisation de la 9ème édition des  jeux de la Francophonie prévus au mois d’août prochain à Kinshasa.

« Il y a eu des problèmes. L’engagement d’organiser ces jeux a été pris en 2020. Après, nous avons eu la pandémie de  Covid-19 qui a tout bouleversé et on a repoussé la date  maintenant c’est au mois d’août. Et après, il faut respecter le cahier de charges de l’OIF et c’est dans ce cadre-là que son Excellence Monsieur le Président de la République a nommé le directeur national depuis le mois d’octobre. Ça nous a permis de pouvoir faire d’abord l’évaluation et de voir l’essentiel  de ce qui peut être fait. Et vous informer aussi qu’une grande délégation était venue de Paris pour voir ensemble s’il est toujours possible de pouvoir organiser. On s’est dit oui. Alors, soit le village sera organisé aux homes des étudiants  au campus de l’Université de Kinshasa et entre-temps, nous avions aussi pris l’engagement pour les préfabriqués. Mais, nous allons nous mettre au travail pour matérialiser la vision du Président de la République », a confié Didier Mazenga. De la pure utopie…

Le Directeur national, Isidore Kwandja, a indiqué que toutes les entreprises vont devoir signer des nouveaux contrats et être payées afin de reprendre les travaux rapidement. Et les anciens engagements ? Des millions de dollars décaissés en son temps partiront en fumée. C’est du vrai crime économique que de ponctionner encore le Trésor public sans que personne ne sache qu’à t-on fait de l’argent antérieurement décaissé dont tous les chantiers sont à l’arrêt ? Pauvre RDC…

Et, l’on ose soutenir que « le seul site qui était en situation critique, c’était le village. Nous avons proposé que, comme cela s’est fait ailleurs à Beyrouth, Nice en France, dans les mêmes éditions, on a logé des athlètes dans des sites universitaires et nous avons pensé que les homes de l’université de Kinshasa avaient été rénovés sur initiative personnelle de son Excellence Monsieur le Président de la République et maintenant ces homes sont pimpant neufs, nous pouvons les mettre à disposition. Nous allons également faire quelques investissements notamment en mettant la fibre optique, en renforçant le système de l’eau et de l’électricité en aménageant les sites et les terrains des jeux. C’est vraiment une opportunité pour notre pays de faire d’une pierre deux coups, c’est-à-dire  que nous allons organiser les jeux dans le délai et nous allons faire des investissements qui vont bénéficier à la jeunesse congolaise. Sur le site de Tata Raphaël, les travaux vont continuer, parce qu’il est important que nous ayons toutes ces infrastructures, parce qu’après les jeux de la francophonie, nous pourrions organiser d’autres événements internationaux ou africains parce que nous aurons des infrastructures », a dit le Directeur national des 9èmes Jeux de la Francophonie. C’est normal que le Directeur des Jeux fasse son lobbying mais, cette mayonnaise là ne prendra point. A moins que l’on ait toujours de l’argent à jeter par la fenêtre. Le bon ses et les urgences du pays à l’aube de l’année électorale voudrait qu’on mette  une croix sur ces fameux Jeux de la Francophonie…



Cellule de communication de la Primature

J. Gérard-Désiré ANGENGWA AGBEME

Après ses débuts scolaires, 1ere Promotion de l''Institut Champagnat- Collège de Binza- Institut Bobokoli actuellement, Jerry Gérard-Desiré ANGENGWA AGBEME NGENDU MBOKO est diiplomé d'études universitaires à l'Institut des Sciences et Techniques de l'Information (ISTI) actuel Institut Facultaires en Sciences de l'Infiormation et de la Communication (IFASIC). Jerry Gérard-Desiré ANGENGWA AGBEME est présentement Directeur-Coordonnareur de la Direction de la Communication et Médias de la Fédération congolaise de football association (FECOFA). Il charrie une riche expérience de plus d'une trentaine d'années de métier. Après ses débuts dans la Presse mère au sein du Groupe de presse Salongo dans les années '80, il assumera par la suite les fonctions de Rédacteur en chef et de Directeur de publication de plusieurs journaux du pays notamment EPANZA MAKITA, MAMBENGA, L'ESSOR AFRICAIN, NOUVEAU DEFI, L'ENJEU SPORTIF, LE DIPLOMATE, KIN MATCH, LA RÉPUBLIQUE, ... Il coordonne présentement le 1er Journal televisé sportif en lingala "15' YA MASANO" qu'on suit également sur Youtube sur 15' YA MASANO TV, après ses passages sur Télé Kin Malebo (TKM), Nzondo Télévision (NTV) et Canal Kin Television (CCTV)...