100 JOURS DU GOUVERNEMENT SAMA LUKONDE : De nombreuses actions d’éclat…

Le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge a appelé le mercredi 4 août dernier, les Congolais à l’espoir et à la cohésion. C’était à l’issue de la messe célébrée à l’occasion de 100 jours du Gouvernement Sama Lukonde, diffusée à la télévision nationale publique, la RTNC. « Nous ne devons pas oublier mission : celle d’être au service du peuple congolais », a rappelé le Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge. Il a promis, dans son mot de circonstance, d’être à l’écoute des Congolais qui souffrent et a fait remarquer que le gouvernement a mis en place des mécanismes pour appliquer son programme, basé sur la vision du Président de la République. Dans l’entre-temps, de ses 100 jours se signale « une belle percée, des actions qui ont marqué » (Sondage Les Points). Le patron de l’Exécutif national peut se targuer d’avoir réussi son premier challenge. L’ex-DG de la Gécamines a réussi à renflouer les réserves de change, déficitaires trois mois avant son arrivée.

Les Congolais interrogés par le Baromètre Les Points lui donnent une bonne cote… D’autres, par contre, estiment que le chef du gouvernement doit cravacher pour réussir le pari du social. Dans les 12 actions qui ont marqué ses 100 jours, on peut citer en grand le changement de la manière de présenter l’action du gouvernement, bref, la visibilité de l’action du gouvernement, l’état de siège et la lutte contre l’insécurité, le bon comportement des finances publiques, l’amélioration des conditions carcérales des prisonniers, la poursuite de la gratuité de l’enseignement de base et la lutte contre la fraude dans le secteur de l’EPST grâce notamment à la désactivation des écoles fictives de la fiche de paie et la baisse annoncée des prix des billets d’avion pour les vols domestiques et celle des prix des denrées alimentaires de première nécessité, comme la modernisation du secteur foncier et la lutte contre la spoliation du patrimoine de l’Etat et la volonté du gouvernement de remettre de l’ordre dans le secteur de l’ESU, notamment en mettant fin à la vente des syllabus.

ENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX

Le gouvernement Sama Lukonde totalise ce 5 août 2021, cent jours depuis son investiture par l’Assemblée nationale. Quel est le premier bilan du successeur de Sylvestre Ilunga Ilunkamba et ses ministres ? Sondage Les Points n’a pas dérogé à ses habitudes. Il a interrogé les Congolais pour avoir l’opinion qu’ils se font de cent premiers jours du gouvernement dit des Warriors.

Dans le discours programme de son gouvernement présenté à l’Assemblée nationale, Sama Lukonde s’était fixé cinq priorités majeures. Il s’agit de la justice (faire triompher le droit sur l’arbitraire); Économie (faire triompher la prospérité sur la misère); sécurité (faire triompher la paix sur la guerre); le régionalisme (faire triompher la cohésion sur la division) et enfin, le social (faire triompher la solidarité sur l’égoïsme).

psx 20210805 103534

L’ancien Directeur général de la Gécamines avait pris l’engagement d’impulser un souffle nouveau en vue de redonner confiance tant à la population congolaise qu’aux partenaires financiers et techniques de la République démocratique du Congo, après l’échec du gouvernement de la défunte coalition FCC-CACH.

Globalement, 45% de la population se disent satisfaits de l’action du gouvernement pendant ses cent premiers jours contre 42% qui se disent non satisfaits et 13% d’abstention.

Il se dégage un accroissement de 13% de seuil de confiance vis-à-vis du gouvernement Sama, comparativement à son investiture (19% contre 32% à ses cent jours). A l’opposé, on enregistre une chute de 21% des personnes méfiantes envers le gouvernement (45% contre 24).

De manière détaillée, le bilan du gouvernement est pour le moins mitigé. Sur les cinq priorités sus-evoquées, seules deux ont connu, d’après la population, un « bon début de réalisation ». Il s’agit de l’économie (57% du taux de satisfaction), suivie de la sécurité (51%).

Au sujet de la sécurité, la population est impressionnée par l’état de siège en vigueur dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri et la lutte contre la délinquance dans certaines villes telles que Kinshasa et Lubumbashi.

En ce qui concerne l’économie, les répondants soutiennent que c’est la plus grande réussite du gouvernement Sama Lukonde durant ses cent premiers jours. Elle est marquée notamment par la forte augmentation des recettes publiques par les régies financières et l’approbation de l’accord triennal au titre de la facilité élargie de crédit par le conseil d’Administration du Fonds monétaire international (FMI) pour la RDC, d’un montant équivalent à 1,52 milliard de dollars américains.

Néanmoins, la plupart des répondants disent ne pas sentir l’impact de ces prouesses économiques sur le vécu quotidien du congolais Lambda. Malgré l’état de droit prôné par le chef de l’Etat, la justice vient à la troisième position avec 27%, les répondants estimant qu’elle devient de plus en plus instrumentalisée et est exercée à deux poids deux mesures. Ils évoquent certaines arrestations, condamnations et affaires judiciaires qui, de leur point de vue, ont pris une tournure politique ces dernières semaines.

Sur le plan social, le taux de satisfaction est de 7%, contre 93% de la population qui attend la chute des prix des denrées alimentaire sur le marché. Quant au Régionalisme, la population constate que rien n’est fait a ce point et qu’on enregistre une forte montée du tribalisme ce dernier temps ainsi que l’instabilité toujours galopante des institutions provinciales.

Qu’à cela ne tienne, 38% des Congolais interrogés affirment que Jean-Michel Sama Lukonde est à la hauteur de leurs attentes et que c’est une question de temps pour qu’il relève d’autres défis notamment dans les trois secteurs qui sont considérés comme les canards boiteux de son gouvernement au cours de ses 100 premiers jours. Par contre, 30% de la population le jugent moins performent et 32% se sont abstenus de se prononcer.

Le chef du gouvernement est toutefois plus populaire chez les plus de 65 ans (39%) que chez les moins de 35 ans (31%). Les cadres professionnels se montrent plus équilibrés (30%). Aussi, Sama Lukonde est plus populaire dans les grandes villes comme Kinshasa, Lubumbashi et autres (38%) que dans les milieux ruraux (17%).

Incontestablement, Jean-Michel Sama Lukonde maîtrise mieux ses ministres. C’est ce que soutiennent 58% des Congolais, qui soulignent qu’il entretient un bon courant d’entente avec le chef de l’Etat.

Etant à la tête d’une équipe gouvernementale composée de quelques grands noms de la scène politique congolaise, quelques couacs ne sont pas à exclure.

LES LIGNES ONT BOUGE

A la question de savoir lesquels des ministres ont selon eux, contribué plus que d’autres dans la réalisation des priorités du gouvernement, on enregistre un grand chamboulement. Patrick Muyaya, ministre de la communication quitte la cinqième place qu’il a occupée à l’investiture du gouvernement et se classe à la première place avec 31,2% d’opinion favorables. Il est suivi du ministre des finances, Nicolas Kazadi qui a 27,8% alors que ce dernier était classé huitième à l’investiture du gouvernement.

Pius Mwabilu Mbayu de l’Urbanisme et Habitat, Molendo Sakombi des Affaires foncières, Guy Loando de l’aménagement du territoire et Jean-Pierre Lihau de la Fonction publique connaissent également des permutations en terme de classement Tony Mwaba de l’EPST, Kabanda Gilber de la défense, Daniel Aselo de l’interieur et Rose Mutombo de la justice intègrent le Top 10.

Par contre, Christian Moando du plan, Jean-Lucien Busa du Commerce, Eva Bazaiba de l’Environnement, Serge Konde du Sport et Eustache Muhanzi de l’entreprenariat quittent le Top 10 des ministres qui ont marqué.

Actions qui ont plus marqué la population

A la question de savoir ce qui les ont marqués le plus, trois mois après l’entrée en fonction du deuxième gouvernement du quinquennat de Félix Tshisekedi, bon nombre des répondants évoquent douze actions à impact visible:

1) Le changement de la manière de presenter l’action du gouvernement, bref, la visibilité de l’action du gouvernement ;

2) L’état de siège et la lutte contre l’insécurité ;

3) Le bon comportement des finances publiques ;

4) L’amélioration des conditions carcérales des prisonniers ;

5) La poursuite de la gratuité de l’enseignement de base et la lutte contre la fraude dans le secteur de l’EPST grâce notamment à la désactivation des écoles fictives de la fiche de paie ;

6) La poursuite des reformes dans les secteurs de l’urbanisme et habitat ;

7) La baisse annoncée des prix des billets d’avion pour les vols domestiques et celle des prix des denrées alimentaires de première nécessité ;

8) La poursuite de la modernisation du secteur foncier et la lutte contre la spoliation du patrimoine de l’Etat et la volonté du gouvernement de remettre de l’ordre dans le secteur de l’ESU, notamment en mettant fin à la vente des syllabus ;

9) Le rayonnement de la diplomatie congolaise ;

10) Les efforts pour la maîtrise des effectifs dans l’Administration publique ;

11) La gestion plus ou moins maîtrisée de la 3 ème vague de Covid-19 ;

12) La gestion efficiente et efficace de l’éruption volcanique de Nyirangongo et la crise humanitaire qu’elle a entraînée.

Les Points

J. Gérard-Désiré ANGENGWA AGBEME

Après ses débuts scolaires, 1ere Promotion de l''Institut Champagnat- Collège de Binza- Institut Bobokoli actuellement, Jerry Gérard-Desiré ANGENGWA AGBEME NGENDU MBOKO est diiplomé d'études universitaires à l'Institut des Sciences et Techniques de l'Information (ISTI) actuel Institut Facultaires en Sciences de l'Infiormation et de la Communication (IFASIC). Jerry Gérard-Desiré ANGENGWA AGBEME est présentement Directeur-Coordonnareur de la Direction de la Communication et Médias de la Fédération congolaise de football association (FECOFA). Il charrie une riche expérience de plus d'une trentaine d'années de métier. Après ses débuts dans la Presse mère au sein du Groupe de presse Salongo dans les années '80, il assumera par la suite les fonctions de Rédacteur en chef et de Directeur de publication de plusieurs journaux du pays notamment EPANZA MAKITA, MAMBENGA, L'ESSOR AFRICAIN, NOUVEAU DEFI, L'ENJEU SPORTIF, LE DIPLOMATE, KIN MATCH, LA RÉPUBLIQUE, ... Il coordonne présentement le 1er Journal televisé sportif en lingala "15' YA MASANO" qu'on suit également sur Youtube sur 15' YA MASANO TV, après ses passages sur Télé Kin Malebo (TKM), Nzondo Télévision (NTV) et Canal Kin Television (CCTV)...